AIMÉ BONPLAND : LE GRAND BOTANISTE ROCHELAIS OUBLIÉ ET DEPOSSEDÉ DE SES DECOUVERTES Éric Courthès, LIRA-ERIMIT, Université de RENNES II

MY BONPLAND FOR EVER…

EN MEMORIA DE MI AMIGO AUGUSTO ROA BASTOS

AIMÉBONPLAND :

LE GRAND BOTANISTE

ROCHELAIS OUBLIÉ

ET DEPOSSEDÉ

DE SES DECOUVERTES

Éric Courthès,

LIRA-ERIMIT, Université de RENNES II

Je me souviens parfaitement de ce « moment magique sans temps », tel que l’aurait décrit mon Maître et Ami : Augusto Roa Bastos ; j’étais en train de relire, de parcourir, à l’aventure, comme il sied, les pages fabuleuses de son œuvre majeure : Moi, le Suprême[1], quand tout d’un coup, Il surgit là, d’une note de bas de page : « Aimé, Jacques , Alexandre Goujaud-Bonpland, né à la Rochelle le 29 août 1773, et mort à Corrientes, deux fois, le 10 et le 11 mai 1858. »

On peut naître deux fois, comme le Prix Cervantès 1989, -potentiellement nobélisable[2] et dont on vient de fêter le centenaire de la naissance en 2017-, une fois à Asunción en 1917, et l’autre à Iturbe, un village bilingue espagnol-guarani, où il passa une…

Ver la entrada original 3.602 palabras más

Acerca de eroxacourthes

French traveller, writer and translator, foolish of Latin Amarica!!!
Esta entrada fue publicada en Sin categoría. Guarda el enlace permanente.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s