“Moi, Sarkousette le Suprême”, Acte I, Scène 1, Eric Courthès, Paris, Société des Ecrivains, mars 2006

Utilisateur:Padza

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

[http://roabastos.spaces.live.com/blog/cns!2109A09DB1C46579!130.entry "Moi Sarkousette le Suprême"

MOI SARKOUSETTE LE SUPRÊME (Farce postmoderne)

in Le livre et autres délivres", Paris, Société des Ecrivains, mars 2006,Eric Courthès

Image:Exemple.jpg

«  Il agita une feuille et commença à lire la série de définitions sous lesquelles il étouffait son propre nain, hommelet plus court que son nom, embryon, fragment d’homoncule, tel que les corpuscules qui pénètrent avec la lumière par la fenêtre en paraissant bien plus grands, corps qui avec des millions de ses semblables, pourrait indiquer les heures le long du col d’un sablier, complexion où le pied est tout près de la tête, segment carné qui commence où il finit, ligne qui se grumelle en un point, pointe d’aiguille, sujet à qui parler avec précaution de crainte que le souffle ne le souffle au loin, substance si petite qu’elle ne souffre pas la couleur, étincelle de sénevé, menutorcorps qui n’a rien de plus et rien de moins que ce qu’il eut jamais, matière sans forme, forme sans matière, corps sans corps, pure entité de raison, invention de l’esprit si muni en tant que menu qu’aucun coup ne pourrait jamais le repérer pour le blesser, propre à fuir par toute fente et à se nourrir d’un seul grain d’orge, être épitomisé au point qu’on ne sait jamais s’il est assis, couché ou droit, capable de se noyer dans une coquille d’escargot, semence, granule, grume, point du i, individu mathématique, néant arithmétique… Et il aurait continué, en ayant matière, si l’assistance ne l’avait arrêté d’un applaudissement. »

Umberto Eco, L’île du jour d’avant

Copie de SarkarcherImage Roa caricatureIll Le Livre 010J.M. SarkoSarko-LéonSociété des EcrivainsCouverture 1 4 Le Livre

 

Acte I:

Scène 1:

En cette époque où mon parti unique dominait la France, où les clandestins arrivaient en taxi d’Afghanistan ou d’Irak, pour traverser à SANGATTE, MOI SARKOUSETTE LE SUPRÊME, J’ai décidé de mettre fin à tous ces va-et-vient, de manants barbus et errants, qui envahissent notre Terre, j’ai donc décidé de fermer le Hangar de Fer, à défaut de rideau, JE RENTRERAI DANS L’HISTOIRE, pour avoir réussi à fermer ce dépotoir…

Mais quelles sont donc ces voix qui se moquent de moi ??? Pañuelito, mon cher secrétaire, dites-moi voir si quelqu’un ose encore se moquer de MOI, dans mon IMMENSE ROYAUME DE FRANCE, PROTEGE DES BARBARES ET DES MECREANTS !!!

Mon Maître, il va sans dire que votre ALTESSE ne se fait pas du souci pour rien, on a retrouvé cloué à NOTRE DAME, ce matin, cet horrible PASQUIN :

O TOI SARKOUSETTE LE BRANLEUR

QUI RAFFERMIT NOS CŒURS

NOUS NE CAUTIONNONS POINT

DE SI SORDIDES ERREURS…

LES CLANDESTINS DE SANGATTE

ERRENT ENTRE CHERBOURG

ET AILLEURS,

DANS LE NULLE PART

DE L’ INDIFFERENCE,

QUI BRISE NOS CŒURS,

TRISTE FRANCE

ET TRISTES SEIGNEURS…

Voilà bien de sinistres sornettes, Pañuelito mon Cœur, va me chercher de bien meilleures nouvelles, si tu ne veux pas te faire virer !!!

SINISTRE RESIDU

DE FOND D’ EPROUVETTE,

RAMBAUD MINIATURISE,

NOS LIBERTES TU VEUX BAFOUER

TOI ET LES AUTRES

SURTOUT LES AUTRES

CEUX QUI SE CACHENT DERRIERE TOI,

DES SEUILS D’ACCES AUX ASSEMBLEES

VOUS VOULEZ INVENTER,

LES MENDIANTS ET LES PROSTITUEES

DE LA CARTE

VOUS VOULEZ LES RAYER…

QUANT AUX FUMEURS DE JOINTS

POUR UN NANOMETRE,

VOUS VOUDRIEZ QUE LEURS VIES

ILS PETENT ????

ALLONS Mr SARKOUSETTE,

IL FAUT CESSER DE CROIRE

QUE LA DICTATURE

EST LE SEUL ESPOIR,

ET MÊME CRAVATE AU CONGO,

VOUS NE VALEZ PAS

LE PLUS MAUVAIS DES GRIOTS

IL NOUS FAUT LEUR REDONNER

L’ ESPOIR…

Pañuelito tu es viré tout de suite !!! Qu’on m’amène immédiatement une hôtesse de l’air de chez AIR LIB, elle aura du temps libre et puis pendant qu’on y est, une employée de France TELECOM, nous pourrons disserter longuement des vertus du Libéralisme et de l’endettement…

MAIS FAITES DONC TAIRE

CET UBUESQUE REGNANT,

CE TRUBLION COUP DE POING

QUI FAIT DISJONCTER LES CORSES

LES LEPENISTES, LES VERTS

ET MÊME LES CHASSEURS,

QUI NE FAIT QUE DES MECONTENTS

ET N’ANALYSE PAS

DE LA FRANCE

ET DU MONDE

LES IMMENSES TOURMENTS…

GARDES QUE L’ON FASSE TAIRE TOUTES CES VOIX !!! QUI ME PENETRENT ET ME ¨PLONGENT DANS L’ EFFROI!!! CES CRIS DES PETITS ARGENTINS, RWANDAIS ET AUTRES IVOIRIENS, QUE L’ ON COUPE LES IMAGES DES ERRANTS DE POSTSANGATTE !!! JE REGAGNE MES PENATES !!! JACQUES LA PLANETE PREND FEU !!!

Powered by MediaWiki
Wikimedia Foundation

Acerca de eroxacourthes

French traveller, writer and translator, foolish of Latin Amarica!!!
Esta entrada fue publicada en Livres. Guarda el enlace permanente.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s